Explorer la catégorie

Business

Saga Coronavirus
Episode 10 : L’ascenseur

Les chiffres historiquement catastrophiques semblent ne plus être à l’ordre du jour. Depuis les annonces du Premier ministre, jeudi 14 mai, les réservations sont reparties après 8 semaines de calme plat. Pour autant, ce n’est pas encore l’euphorie et l’heure n’est pas au rattrapage du temps perdu.

Dans l’infographie ci-dessus, on peut constater que le chiffre d’affaires enregistré est en progression vendredi 15 et samedi 16 mai sur le périmètre des réservations pour les mois de juillet et août 2020. Après l’euphorie de la reprise, le premier dimanche ensoleillé de déconfinement était plus « pique-nique » que « résa en ligne » mais lundi 18 est malheureusement resté à la baisse. La tendance est donc meilleure mais reste préoccupante. Il reste de fortes incertitudes qui, espérons-le, seront levées rapidement, afin de libérer les craintes des consommateurs qui ne savent pas s’ils pourront faire des trajets supérieurs à 100 km. Ils sont encore dans le flou des protocoles sanitaires, des zones rouges, des frontières ouvertes. Espérons que lundi prochain, 25 mai, sera le jour où l’on passera d’un niveau passable à un niveau exceptionnel, capable de commencer à rattraper une partie du retard.

De la demande en juillet / août … De la demande domestique ! L’incertitude sur l’ouverture des frontières. L’interprétation faussée par certains journaux Néerlandais, notamment des propos du Secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne, pèsent fortement sur les résultats actuels avec une absence majeure de réservations provenant de l’étranger.
A l’inverse, la demande française est en progression sensible depuis le 14 mai.

Mais l’absence des réservations de printemps pèse … Dans l’infographie suivante, on compare les réservations des 7 derniers jours avec la totalité des réservations de la même période 2019 qui enregistrait une très forte demande pour les weekends de l’Ascension et de Pentecôte … Sur ce périmètre plus large de comparaison, les chiffres sont sensiblement plus mauvais.

Reste des points d’analyse sur lesquels nous reviendrons dans les prochains jours :

Quel est l’impact des zones « rouge » de la carte de déconfinement sur le remplissage des campings dans le quart nord-est de la France ?

Comment se répartit la demande locative sur la haute saison ? Sera-t-elle suffisamment lissée sur juillet/août, ou hyper concentré du 8 août au 29 août ? La question se pose dans les mêmes termes pour l’emplacement traditionnel. Cette news poursuivra son travail. Dans les prochaines livraisons, nous passerons d’analyses macro à des éclairages plus précis. Il faudra aller chercher le diable … dans les détails.

Saga Coronavirus
Episode 9 : le Réveil

Ce n’est pas encore l’euphorie, mais il faut prendre les bonnes nouvelles quand elles viennent. L’annonce du premier ministre d’hier et les unes des chaînes d’information en continu du soir ont sonné le réveil des réservations, mais il reste du chemin à faire.

Le chiffre de plus 162% en réservations (+296% en CA) est un comparatif par rapport à la veille. C’est à ce titre que l’on parle de réveil, mais la phase de rattrapage n’a pas encore débuté. L’infographie suivante décompose les 7 derniers jours de cette année, du vendredi 8 mai à hier – jeudi 14 mai 2020 – en comparaison avec la même semaine en 2019. Nous pouvons constater que le chiffre d’affaires n’est pas encore en progression par rapport au même jeudi en 2019.

Il existe plusieurs raisons à cela. Tout d’abord, un acte d’achat de vacances n’est pas instantané, c’est un processus d’achat qui prend plusieurs jours. Ceci laisse à penser que les chiffres de vente dans les prochains jours devraient être en très forte progression, tant l’élasticité de la demande d’hier a été immédiate. Par ailleurs, les annonces du premier ministre n’ont pas levé toutes les interrogations (sur les services, les piscines, les plages, les distances…). Enfin, on compare des chiffres de vente 2020 avec ceux de 2019 : on peut rapidement constater qu’actuellement les réservations du jeudi 14 mai sont des réservations de haute saison alors qu’il y a un an, une large partie des réservations concernaient les weekends de l’Ascension et de Pentecôte. C’est ceci qui explique la progression en CA nettement au-dessus de la progression en nombre de réservation.

En fait, si l’on regarde du côté de la demande étrangère, on peut déjà voir à quoi les chiffres de la destination France pourraient ressembler d’ici 10 jours. Les demandes Néerlandaises, Allemandes et Suisses sont en forte croissance, depuis plus d’une semaine, en raison d’une situation de dé-confinement avancée par rapport à la France. L’infographie suivante décrit par pays émetteur une demande essentiellement domestique. Cette demande est locale, les néerlandais réservent très fortement leurs vacances aux Pays-Bas, idem pour les allemands et les suisses.

On n’a jamais vu un tel bouleversement des structures et des comportements d’achat en quelques semaines. Aujourd’hui, on peut dire que le réveil des réservations a sonné, mais il est bien trop tôt pour avoir une vision claire des semaines à venir, de la demande internationale, des périodes qui constitueront une très haute saison et de celles qui resteront en moyenne saison.

C’est le réveil des réservations, mais pas la fin de cette saga.

Manuel Mirabel / CEO Ctoutvert

Saga coronavirus
Episode 8 : Le flou

Le trafic augmente sur les portails camping pour la 3ème semaine consécutive mais la transformation en réservation ne se fait pas. La tendance reste toujours aussi basse.

Il faut de la clarté politique qui n’interviendra probablement que lorsque la situation sanitaire sera parfaitement maîtrisée.
Il faut probablement attendre que les courbes statistiques Covid-19 descendent franchement pour que celles des réservations remontent.

Saga coronavirus
Episode 7 : Une date

La semaine dernière, nous avions émis une piste (étroite) d’optimisme. Nous la distinguons toujours mais elle ne se concrétise pas encore. Les chiffres sont toujours aussi mauvais, voire pire que la semaine dernière … L’attente de la déclaration du chef de l’état Français à l’issue du weekend de Pâques explique ce recul des réservations. Pour autant le trafic web continuent de remonter, plus encore que la semaine dernière (+80% cette semaine vs semaine précédente sur campingdirect.com).

Que peut-on en conclure ? Que le besoin est là et qu’il est puissant, mais l’incertitude aussi.

Tout se décale pour la grande foire de la dernière minute.

Le monde du tourisme a besoin d’un GO clair et fort, une date fixe.

Saga coronavirus
Episode 6 : Le basculement ?

Rien, absolument rien de tangible ne permet d’affirmer que la sortie de crise est en vue. Les consignes sanitaires nationales, les appels au respect du confinement par le corps médical sont très clairs sur le fait que celui-ci semble être encore là pour 3 à 6 semaines minimum (et qu’il faut le respecter strictement). Il faut aussi ajouter à ce tableau, un dispositif de sortie encore très flou, des annonces contradictoires voire inquiétantes comme celles du ministre des Transports, mardi 7 avril sur France Info.

Pour autant, on a envie de voir, dans cette courbe légèrement moins mauvaise que la semaine dernière, un motif d’espoir. On a le droit de penser que la seule évocation des scénarii de déconfinement dans les médias depuis 4 jours a donné le droit de penser à ses vacances d’été. La mesure du trafic sur des portails tels que Camping Direct, Ucamping et MyCamping , démontre une reprise, même relative, du nombre de visiteurs.

Alors, on peut dire, en retenant son souffle, que le basculement est encore insignifiant, qu’il est fragile mais qu’il a commencé .
Et on prend le risque de parier que les chiffres seront moins mauvais la semaine prochaine et la semaine suivante …
Avant de passer au vert.

Saga coronavirus
Episode 5 : La généralisation

Les chiffres de la semaine n’apportent rien de nouveau et rien de positif pour l’instant, à l’exception d’un alignement général des tendances sur l’ensemble des marchés émetteurs, notamment ceux de l’Europe du Nord.
Après analyse, cette dimension n’est peut-être pas une mauvaise nouvelle. C’est une maigre lueur d’espoir mais pour les campings du sud, il est préférable que les consommateurs du nord reportent leurs achats plutôt qu’ils ne se positionnent sur leurs offres domestiques respectives … et probablement limitées.

La saison 2020 sera forcément celle de la demande domestique mais la fréquentation étrangère, si elle est possible, sera un plus déterminant.

Nous ajoutons cette semaine une vision comparative avec l’Italie et l’Espagne où la situation statistique est encore plus dramatique à ce jour. Bien évidemment, les chiffres sont à l’image de la situation sanitaire. A nos amis et cousins Italiens et Espagnols, nous adressons notre soutien.

Enfin, ce post est exclusivement statistique (car nous n’avons aucune compétence médicale) … Mais nous tenons à signaler les initiatives individuelles de gestionnaires de camping et de syndicats en faveur des soignants qui naissent depuis quelques jours pour offrir des séjours. Camping.news les relaiera dès que cela sera nécessaire.

Coronavirus & Campings :
Les conseils de Thomas Yung de My Hotel Reputation

Thomas Yung de My Hotel Reputation nous livre aujourd’hui ses conseils à destination des professionnels pour gérer l’actualité autour du coronavirus. My Hotel Reputation s’occupe de l’e-réputation des établissement hôteliers et acteurs touristiques. Audit, conseils, formations complètent le panel d’offres pour les professionnels du secteur.

Coronavirus : comment optimiser son temps ?

Pour rester dans une bonne dynamique et sortir de l’angoisse des chiffres, nous vous conseillons des pistes pour utiliser votre temps dans les prochaines semaines. Voyez cela comme un investissement !

Prenez du recul sur votre activité :

Normalement à cette période de l’année, vous n’avez qu’une hâte : retrouver vos clients et remettre le pied à l’étrier. Utilisez toute cette énergie pour repenser à votre projet dans son ensemble, comme lorsque vous vous être lancés, la première année de votre exploitation, vous vous souvenez ? 😊 Réfléchissez à la dernière fois que vous avez fait cet exercice, en dehors des bilans comptables annuels…

Faites de la veille, allez-voir ce qui se passe chez les autres, sur leur site internet, sur les réseaux sociaux. Il y a toujours de bonnes idées à prendre et à adapter à votre activité. Ne vous cantonnez pas aux campings, les hôtels proposent de nombreux services qui peuvent intéresser aussi votre clientèle, sans oublier les restaurants.

Soignez votre image en ligne :

Les oiseaux chantent, les plantes sont en fleurs, la nature se réveille après l’hiver. C’est le printemps ! La grande majorité des campings se trouvent dans des environnements exceptionnels. Sortez, prenez votre appareil ou votre mobile et adonnez-vous à une séance photo. L’idée est, pour une fois, de ne pas faire ça dans un angle commercial, oubliez les photos de mobil-home ou de la piscine… Vivez votre camping, partagez une expérience avec des images ou des vidéos de qualité pour donner envie.

Mettez à jour la plateforme Secureholiday de Ctoutvert, vos inventaires, vos photos, vos conditions générales de vente, vos conditions d’annulation, vos assurances annulation. Le contenu informatif et sa qualité, sont des éléments essentiels pour concrétiser les ventes en ligne !

Faites le tour des autres plateformes sur lesquelles vous êtes présents et assurez vous que les informations sont à jour.

Répondez aux avis clients des derniers mois ou de la saison dernière et faites passer des messages (sauf sur Google qui vient de fermer la fonction “répondre”, en ce 23 mars 2020).

Mais comment faire passer les bons messages ?

Utilisez des éléments de langage qui vous ressemblent et transmettent votre caractère unique. Les mots ont beaucoup de pouvoir et doivent transmettre du positif. Il faut que les gens aient envie de vous rencontrer de découvrir votre camping.

Les belles réponses, celles qui marquent les esprits sont celles qui ont été écrites avec le cœur. Personne n’aime le copier-coller, et les futurs clients se lasseront vite de lire vos réponses si elles sont toutes similaires. La clé réside dans la personnalisation et l’expression de qualité.

Vous n’êtes pas obligés de répondre à tout le monde, car une belle réponse va nécessiter un temps de rédaction non négligeable. Distillez votre prise de parole, et attirer l’attention sur les avis importants.

Creusez-vous la tête

C’est le moment de faire un brainstorming avec votre équipe sur ce qui vous caractérise. Faites une liste des mots que vous souhaitez utiliser dans vos communications, créez votre ligne éditoriale.

Essayez de vous démarquer en utilisant des mots précis, qui vous ressemblent. Par exemple, préférez « souvenirs mémorables », à « bons moments », « expérience » à « séjour » … L’objectif est que les lecteurs se projettent et certains mots sont particulièrement propices : authentique, naturel, frais, émerveillement, douillet, illuminer, rêver, parfum, se prélasser…

Gagnez en compétences :

Si vous ne souhaitez pas que votre personnel soit en chômage technique, vous pouvez mettre à profit leur temps « libre » pour organiser des formations. Vous pouvez vous former en interne, au sein de l’équipe : chacun peut partager ses savoirs faire sur l’utilisation des outils, certains process, etc…

Il y a de nombreux MOOC ou formation 100% en ligne de disponible, nous en proposons un sur les avis clients, justement.

De nombreux prestataires proposent également des webinars sur des thématiques particulières. C’est le moment d’en profiter, dans quelques semaines vous n’aurez plus le temps !

Nous sommes bien conscients que vous savez ce que vous avez à faire, mais parfois on peut se sentir un peu dépassé par les évènements, un peu isolé… Nous essayons de vous transmettre notre positivisme, il y aura un après, autant commencer à y penser dès aujourd’hui !

Plein de bonnes choses à vous, protégez-vous et prenez soin des êtres qui vous sont proches (et des autres aussi, mais c’est plus compliqué en période de confinement).

Retrouvez My Hotel Reputation sur les réseaux sociaux (LinkedIn , Facebook et Twitter) ainsi que sur leur site internet.

Par ailleurs, si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager sur vos réseaux sociaux et nous suivre sur FacebookTwitter ou encore LinkedIn pour ne rien rater des actualités des campings !

Saga Coronavirus
Episode 4 : Le fond

L’épisode 4 confirme sans surprise la tendance des épisodes précédents.
Elle s’accroît encore cette semaine pour arriver à un chiffre que l’on peut espérer être le plancher.

Il est important de préciser que les statistiques du panel Ctoutvert ne tiennent pas compte des annulations qui compliquent un peu plus la situation économique des campings. La seconde infographie confirme que la crise est particulièrement homogène et dramatique, quels que soient les marchés.

Peut-on envisager un agenda du rebond ?
Tous les professionnels du Tourisme comptent sur leurs doigts (et plusieurs fois par jour) la date de sortie de crise en tablant sur 6 semaines, 8 semaines ou plus.

Le nombre d’inconnues est trop important pour faire de la prédiction. Le comportement des consommateurs est strictement lié à la confiance en l’avenir et ils n’ont aucune certitude pour le moment.
Il est probablement même indécent de parler de vacances vis-à-vis de l’engagement des personnels soignants, à qui nous adressons toutes nos pensées.

Pour autant, nous pouvons espérer que les prochains jours apporteront non pas des réponses, mais des pistes capables de nous éclairer : le rythme de sortie de crise en Chine, les résultats enfin encourageants du confinement en Italie ou encore des solutions thérapeutiques. Le bout du tunnel n’est pas visible, ni sur le plan sanitaire, qui prime à toute autre perspective, ni économique, qui sera l’urgence d’après … mais nous pouvons espérer que d’ici une quinzaine de jours, la courbe s’infléchisse un peu (même un tout petit peu) et nous laisse à penser que le pire est derrière nous.

Saga Coronavirus
Episode 3 : La chute

Les dernières nouvelles sur le plan sanitaire et les mesures qui vont avec, aggravent considérablement la situation de la filière. Le chiffre de -57% sur la dernière semaine n’est probablement pas encore le pire.

Si nous isolons les réservations du weekend, nous constatons une baisse au-delà de -90%.
La courbe n’a probablement pas encore atteint son point bas.

Saga Coronavirus
Episode 2 : La confirmation

Saga Corona 8 mars

La semaine dernière, on pouvait assez clairement voir les impacts sur les réservations de la semaine du 24 février au 1er mars … La semaine qui vient de s’achever confirme et durcit la tendance : – 26 % de réservation (vs la même semaine en 2019).

Le début de saison était au global plutôt très positif (+18% avant le virus). Mais en 15 jours, l’avance en nombre de réservation a fondue de près de 7 points … Et les perspectives pour les 15 jours qui arrivent semblent très clairement pessimistes.

Le renversement de tendance n’est pas à l’ordre du jour.

Prochaine tendance le 18 mars … Avant cela, nous ferons une infographie sur les tendances par marché émetteur.

Rappel des éléments du panel Ctoutvert / système SecureHoliday : 1050 établissements situés en France, Italie, Espagne, Luxembourg, Belgique, Allemagne, Pays-Bas, Suisse, Autriche, Croatie et Slovénie. Au 8 mars, le panel est basé sur 108 000 réservations et 79 M€ de CA.

Episode 1 de la Saga Coronavirus